Mois de la Photo Off : l’oeuvre de Manon Francoeur remarquée par Kiblind

Mois de la Photo Off : l’oeuvre de Manon Francoeur remarquée par Kiblind

Les six images de la série « Formes urbaines » de Manon Francoeur, présentées par La Laverie Galerie dans le cadre du Mois de la Photo Off, ont retenu l’attention de Julian Polo, qui a interviewé Manon à La Laverie. Cet article … Lire la suite

Quels rapports entre la photographie des amateurs et des professionnels du XIXe à nos jours ?

Photo : Man Ray – La photographie en 100 chefs-d’oeuvre, BNF

A l’occasion du mois de la photo, France Culture propose une série d’émissions sur l’histoire de la photographie dont les angles anticonformistes sont particulièrement illustrés dans l’émission ci-jointe en podcast. Une exposition à la Bibliothèque Nationale de France intitulée « La photographie en cent chefs-d’oeuvre » (13 novembre 2012 – 17 février 2013) fera peut-être grincer des dents, mais montre que le conflit entre l’amateurisme et le professionnalisme ne date pas d’hier… et n’a pas fini d’en finir. 

Les amateurs du XIXe siècle se considèrent comme nobles dans leur art, et veulent ainsi s’opposer aux professionnels  considérés comme de simples acteurs de la reproduction du réel, « marchands mercantiles ». Ceux-là  forment le berceau du « pictorialisme » européen, nouvelle esthétique de la photographie d’art qui s’appuie sur les principes de la peinture pour créer de nouvelles normes esthétiques. Ces « combats esthétiques » entre amateurisme et professionnalisme resurgissent régulièrement, notamment à l’occasion de chaque révolution technique.

L’excellente émission de France Culture, loin de toute polémique, est une belle occasion de mettre à bas certains préjugés en se baignant dans l’histoire… pour se faire une idée personnelle de la création photographique au  présent et au futur.

Liens recommandés :

Billet d’humeur d’une modeste lavandière : de qui se moque-t-on ?

Paris Photo ferme les portes du Grand Palais demain, 18 novembre. La lavandière coincée 6 jours sur 7 dans ses jolis murs de la rue des dames n’a pu se rendre au fameux événement. Mais des comptes-rendus d’amis et la … Lire la suite

La Laverie Galerie vue par… Cyril Abad

Cyril Abad, photographe régulièrement exposé à La Laverie Galerie, est venu faire un petit coucou il y a quelques jours.
Il nous offre sa « version » du lieu. A la Edward Hopper ? 

Si vous aussi vous voulez transmettre votre « version » de La Laverie Galerie, venez faire un petit tour et envoyez à la lavandière votre image : nous apprécierons le geste et publierons l’image. Merci d’avance… et merci à Cyril !

La Laverie Galerie vue par Cyril Abad, un soir de novembre