Erwin Olaf ou la provocation morale

Erwin Olaf - Berlin, Clärchens Ballhaus Mitte' - 10th of July

Erwin Olaf – Berlin, Clärchens Ballhaus Mitte’ – 10th of July

Erwin Olaf  expose vingt photographies et une installation de sa dernière série « Berlin ». Elle comprend sept scènes, treize portraits et deux autoportraits. « Berlin » fut créé à l’occasion du prix Johannes Vermeer, qui fut remis à Olaf en 2011.

Erwin Olaf - Berlin, Olympia Stadion Westend, Selbstporträt' - 25th of April,

Erwin Olaf – Berlin, Olympia Stadion Westend, Selbstporträt’ – 25th of April,

Cette exposition est une étrange « mise en atmosphère » qui réveille les sens et le monde théâtral. Olaf nous parle du passé et de l’avenir de Berlin, du Berlin de l’entre-deux-guerres, et du rapport entre jeunes et vieux. Toujours en mêlant élégance et malice, sans  jamais imposer la moindre certitude.

Ainsi, chaque photo de cette exposition semble faire partie d’un récit dont l’auteur préfère ne pas expliquer la signification, laissant le spectateur trouver sa propre interprétation. Erwin Olaf appréhende le vide, la ville, le conflit des générations, trouvant dans la capitale allemande la même ambiance  qu’il y a un siècle, dans l’incertitude crispante de l’entre-deux-guerres. De ce clown triste à ces petits enfants blonds gainés de cuir dans une pose dominatrice ou colérique, en passant par un athlète noir bardé de médailles qui rappelle l’exploit de Jesse Owens aux Jeux Olympiques de 1936, ou encore ces personnes âgées presque nues et maquillés de façon outrancière. L’artiste joue avec une esthétique froide.

Erwin Olaf -Berlin, Freimaurer Loge Dahlem - 22nd of April

Erwin Olaf -Berlin, Freimaurer Loge Dahlem – 22nd of April

Erwin Olaf -Berlin, Rathaus Schöneberg' - 9th of July

Erwin Olaf -Berlin, Rathaus Schöneberg’ – 9th of July

Erwin Olaf -Berlin, Porträt 15' - 23rd of April

Erwin Olaf -Berlin, Porträt 15′ – 23rd of April

Photographe néerlandais, né en 1959, Erwin Olaf étudie le journalisme avant de se lancer dans la photographie de mode et de publicité. Il reçoit de nombreuses récompenses, notamment celle du  concours Young European Photographer qui a propulsé sa carrière. Dans son travail personnel, Erwin Olaf s’intéresse aux obèses, aux clowns, au Drag Queens, aux gitans. Il se passionne pour tous ceux qui vivent en marge de la société. Il met en scène des fantasmes crus et parfois violents.

Il avoue posséder une certaine fascination pour  » ce qui cloche » dans le monde parfait des apparences. En un regard, ses travaux nous frappent par leur étrangeté et leur volonté provocatrice. Ce fut le cas dans la série « Fashion Victims » où l’on voit des mannequins, hommes et femmes, entièrement nus, prendre des postures obscènes, leur tête étant recouverte d’un sac d’emballage de grandes marques telles que Chanel ou Gucci. La provocation est d’autant plus grande qu’Erwin Olaf est un photographe de mode reconnu et qu’il « vit » grâce à cette société de consommation. Ses oeuvres reposent sur la condition humaine, la solitude, la peur du vide, la froideur des sentiments. Comme dans toutes ses photos, le décor et  la lumière artificielle sont travaillés avec une extrême précision ; elles sont froides, dorées et nacrées.

Erwin Olaf - Captura de pantalla 2012

Erwin Olaf – Captura de pantalla 2012

Erwin - Olaf  Berlin, Stadtbad Neukölln' - 23rd of April

Erwin – Olaf Berlin, Stadtbad Neukölln’ – 23rd of April

Erwin Olaf - Publicité Diesel

Erwin Olaf – Publicité Diesel

Erwin Olaf - Publicité de Mode

Erwin Olaf – Photo de mode

L’exposition étant terminé depuis le 23 novembre à Paris, la série est visible à Londres à la  Hamiltons Gallery 13 Carlos Pl, London W1K 2EU, Royaume-Uni jusqu’au 10 Mai 2014  +44 20 7499 9493 jusqu’au 10 Mai 2014.

Célie Berthélémé

Une interview très intéressante d’Erwin Olaf à Compétence Photo, à propos notamment de sa série « Dusk & Dawn » qui met en scène d’une part des personnages blancs dans un univers blanc, d’autre part des personnes noires dans un univers noir : http://www.competencephoto.com/Erwin-Olaf-Je-cherche-a-interpeller-autant-sur-la-forme-que-sur-le-fond-interview_a2400.html

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s